Journal du 28 juillet 1939

Légende
en noir :
texte manuscrit original rédigé par J. Auboyer
en rouge (ou barré) :
corrections, par rapport au manuscrit original, portées par C. Marcel-Dubois et l’abbé Falc’hun en vue d’une publication
en vert :
informations données par l’éditeur
en bleu :
mention des photos par l’éditeur

Journée 14 / 28 juillet – Brandérion, Morbihan

Matin et après-midi : enregistrements [chant80 (Marianne Le Touz, Marie Le Touz, M.-J. Morantin), 81 (J.-M. Le Touz), 82 (Marianne Le Touz), 83 (M.-J. Morantin)], notations musicales et linguistiques chez [et avec] M. et Mme Le Touz (photos 1 à 3) avec Mme Morantin (photo 4), sœur de Mme Le Touz et la jeune Marie Le Touz (photo 5).

En allant, photo d’un puits daté 1864 (photos 6 et 7) mais dont la pierre faîtière qui est datée a été seule replacée : par tradition, les vieux bourgs connaissent ce fait ; or M. l’abbé Falc’hun a retrouvé la pierre faîtière originelle déposée par terre dans les herbes de l’autre côté de la route sur le bord de laquelle le puits est situé (photo 8) ; l’ancienne pierre en question est datée 1770. Il y a à Brandérion plusieurs puits de ce type, celui-ci étant le plus beau, et tous datant de la fin du XVIIIe siècle ; plusieurs portent un décor d’ostensoir et de croix voire de têtes humaines, presque effacé. Il semble qu’il y ait eu vers cette époque un fait qui a déterminé la construction de ces puits. La pierre faîtière est décorée d’imbrications ou de dents de scie qui paraissent copier un ancien auvent de bois ; actuellement elle est remplacée par un auvent métallique à 2 pans rectilignes.

A déjeuner, comme nous avions gardé nos sabots achetés à Surzur, Mme Guennec, notre logeuse, nous a dit avec un peu de mépris que c’était une forme vieux jeu et qu’ils n’étaient pas à la mode ; or ils ont été fabriqués à Auray et étaient ce qu’il y avait de plus "up to date " à Surzur.

 

L’après-midi, enregistrements, notations musicales et linguistiques, photos chez Philomène Le Gall femme Capitaine (photos 9 et 10, qui a été enregistrée la veille également), repasseuse [chant 84 (P. Capitaine), 85 (P. Capitaine)].

Après le dîner, travail et enregistrements [chant 86 (A. Guionvarho), 87 (A. Guionvarho et J. Evanno), 88 (A. Le Bris), 89 (A. Le Bris)] jusque 0h45 (photos 11 à 13).

Lieux
  • Brandérion
Galerie
  1. la maison des Le Touz ; 28 juillet à 10h30 ; Brandérion ; [photo originale 142]
  2. M. Joseph-Marie Le Touz ; 28 juillet à 10h30 ; Brandérion ; [photo originale 143]
  3. Mme Marianne Le Touz ; 28 juillet à 11h30 ; Brandérion ; [photo originale 146]
  4. Mme Marie-Joseph Morantin ; 28 juillet à 11h30 ; Brandérion ; [photo originale 144]
  5. Mlle Marie Le Touz ; 28 juillet à 11h30 ; Brandérion ; [photo originale 145]
  6. puits dont la pierre faîtière actuelle date de 1864 mais dont l’ancienne était de 1770 ; 28 juillet à 9h20 ; Brandérion ; [photo originale 138]
  7. puits dont la pierre faîtière actuelle date de 1864 mais dont l’ancienne était de 1771 ; 28 juillet à 12h ; Brandérion ; [photo originale 139]
  8. pierre faîtière d’un puits datée de 1770 ; 28 juillet à 12h ; Brandérion ; [photo originale 140]
  9. Mme Philomène Capitaine, lingère, repasse en chantant ; 28 juillet à 16h15 ; Brandérion ; [photo originale 162]
  10. Mme Philomène Capitaine ; 31 juillet à 16h15 ; Brandérion ; cours du presbytère ; [photo originale 163]
  11. M. Armand Guionvarho ; 30 juillet à 19h15 ; Brandérion ; [photo originale 147]
  12. M. Evanno ; 30 juillet à 19h15 ; Brandérion ; [photo originale 150]
  13. M. Alfred Le Bris ; 30 juillet à 19h15 ; Brandérion ; [photo originale 149]

Journaux de route
Juillet 1939
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Août 1939
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
© MuCEM 2014 | Fait avec Pleade