Journal du 31 juillet 1939

Légende
en noir :
texte manuscrit original rédigé par J. Auboyer
en rouge (ou barré) :
corrections, par rapport au manuscrit original, portées par C. Marcel-Dubois et l’abbé Falc’hun en vue d’une publication
en vert :
informations données par l’éditeur
en bleu :
mention des photos par l’éditeur

Journée 17 / 31 juillet – Brandérion Squivit

N’ayant pas pu enregistrer hier le 1er prix du concours de chant, M. Le Roux, nous avons été chez son frère (Paul, photo 1) ce matin qui sait la même chanson [chant 93 (P. Le Roux) et 94 (P. Le Roux)], à Squivit, petit hameau aux toits de chaumes (photos 2 et 3), M. Le Roux.

L’après-midi, à partir de 15h nous avons présenté le travail accompli jusqu’ici par la mission à MM. Buléon, Le Maréchal, Le Cam, Loeïz Herrieu, etc. La liste des disques choisis pour l’audition avait été dressée pendant le déjeuner et jusqu’à 15 h en nous basant sur la qualité des enregistrements. Cette liste est dans le dossier de la Mission Basse-Bretagne sur le terrain [non retrouvée dans les archives].

Pendant que cette séance se poursuivait, des photos complémentaires étaient prises de Mmes Le Bihan, Nicolas, Capitaine, Penvion (photos 4 et 5).

Le soir, de 21h à 23h45, enregistrements [chant 95 (Y. Gueguen), 96 (J. Le Roch), 96 bis (J. Le Roch), 97 (J.-M. Le Touz), 98 (A. Le Bris), 98 bis (Y. Gueguen), 99 (J. Le Roch), 100 (J.-M. Le Touz), 100 bis (J.-M. Le Touz)], notations musicales et linguistiques de MM. Guiguen Guéguen, Jean Le Roch, Le Touz, Le Bris (photos 6 à 8) ; à propos de M. Guiguen Guéguen, il nous avait chanté une chanson le 27 juillet(voir chant 78) qu’il avait apprise d’un mendiant sortant pour la 12e fois de prison et qui s’accompagnait en chantant et jouant des doigts sur son bras comme sur un biniou.

        M. l’abbé Gueguen, vicaire-instituteur à Brandérion,recruta la plupart de nos chanteurs. Le recteur, M. l’abbé Le Cam, ancien officier de la guerre de 1914-1918, mit son presbytère à notre disposition pour les enregistrements.(ajout de l’abbé Falc’hun)

        [Ce même jour, une photo faite à Pont-Scorff (photo 9)].

Lieux
  • Brandérion
  • Squivit en Brandérion
Galerie
  1. M. Paul Le Roux, frère du 1er prix ; 31 juillet à 10h ; Brandérion ; Squivit ; [photo originale 181]
  2. vue d’un coin du hameau ; 31 juillet à 9h ; Brandérion ; Squivit ; [photo originale 180]
  3. vue d’un coin du hameau ; 31 juillet à 9h ; Brandérion ; Squivit ; [photo originale 179]
  4. de g. à d. : Mmes Bihan, Peuvion, Nicolas ; 31 juillet à 16h15 ; Brandérion ; cours du presbytère ; [photo originale 154]
  5. Mme Philomène Capitaine ; 31 juillet à 16h15 ; Brandérion ; cours du presbytère ; [photo originale 163]
  6. M. Jean Le Roch ; 31 juillet à 23h ; Brandérion ; salle du presbytère ; [photo originale 152]
  7. M. Joseph-Marie Le Touz ; 28 juillet à 10h30 ; Brandérion ; [photo originale 143]
  8. Alfred Le Bris ; 30 juillet à 19h15 ; Brandérion ; [photo originale 149]
  9. Une veille maison à Pont-Scorff ; 31 juillet à 18h30 ; Pont-Scorff ; [photo originale 183]

Journaux de route
Juillet 1939
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Août 1939
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
© MuCEM 2014 | Fait avec Pleade